II.6.03 Le recyclage comme dernier recours

Contenu html introductif

Vous l'avez compris, mieux vaut ne pas arriver à devoir recycler des déchets, et cela reste plus intéressant de ne pas les produire en refusant, réduisant ou réemployant.

Néanmoins, parfois nous n'arrivons pas à éviter la production d'un déchet ! Le recyclage reste notre dernier recours avant que notre déchet soit enfoui ou incinéré donc utilisons-le quand c'est possible !

Mais dans la foule des logos et symboles existants, les indications ne sont pas toujours très claires. Tour d'horizon pour décrypter ce qui recycle vraiment...ou pas.


Même lorsque l'on veut bien faire, il peut être difficile de savoir si un produit se recycle ou pas. Censés nous faciliter la tâche, un certain nombre de logos orne désormais nos emballages. Mais ceux-ci ne nous aident pas franchement car la méconnaissance et les confusions priment dans ce domaine. Voici comment les décrypter :

le ruban de Möbius


Ce logo indique que l’emballage ou le produit est composé à partir de matières recyclées. Mais en fonction de la matière qui le compose, il n’est pas obligatoirement recyclable. Précisions :


Cette représentation de l'anneau de Möbius signifie : "ce produit ou cet emballage est recyclable".

 

L'anneau de Möbius avec un % au milieu signifie : "ce produit ou cet emballage contient 65 % de matières recyclées" mais il n'est pas forcément recyclable.

Si un chiffre est apposé à l'intérieur de l'anneau, il indique le pourcentage de matière recyclée qui entre déjà dans la composition du produit.

Dans le cas d’un produit en matière plastique, un chiffre compris entre 1 et 7 vous donnera une indication sur la recyclabilité du produit (voir plus bas).

 

Le point vert


On pense souvent à tort que ce logo (présent sur 99 % de nos emballages) signifie que l'emballage est recyclable. Hééé non ! Cela signifie simplement que la société qui a fabriqué l’emballage s’est acquittée d’une redevance auprès de Citeo. Celle-ci reverse ensuite une certaine somme aux collectivités territoriales pour financer le recyclage sur leurs territoires. Ils peuvent être recyclables ou non, en fonction des autres sigles présents, mais cela ne signifie pas du tout qu’ils sont recyclables !

 

Le Triman


Obligatoire depuis 2015, il signifie bien que le produit est recyclable. Hourra ! Mais cela ne signifie pas que le produit sera effectivement recyclé, même si vous le placez dans le bon bac...Pourquoi ? La suite ci-dessous.

 

L'info-tri


Cet affichage n’est pas obligatoire mais de plus en plus répandu : permet de séparer les matières (un emballage carton et son étui plastique) et de savoir précisément où mettre quoi.

  • Repérer les seuls plastiques recyclables :


Il existe souvent sur le plastique de vos flacons et autres bouteilles un petit sigle très discret constitué de trois flèches formant un triangle et contenant un numéro en son centre. Cela vous donne l’information sur la composition de votre plastique :

    • 01 : PETE ou PET : Polyéthylène Téréphtalate = bouteilles transparentes type bouteilles d'eau
    • 02 : PEHD ou HPDE : Polyéthylène haute Densité = bouteilles et flacons opaques type bouteilles de lait, flacons de shampooing, etc.
    • 03 : PVC ou V : Polychlorure de Vinyle = nos bons vieux tuyaux gris en PVC
    • 04 : LDPE ou PEBD : Polyéthylène basse Densité = les blisters et autres films plastique fins
    • 05 : PP : Polypropylène = on le retrouve aussi bien dans les pailles en plastique que dans les emballages de beurre, les pots de yaourts ou le pare-chocs des voitures
    • 06 : PS : Polystyrène
    • 07 : Autres plastiques

Actuellement, seuls les deux premiers (1 et 2) sont effectivement recyclés en France : les autres, pour des raisons de coût, sont en général brûlés dans les incinérateurs. En cas de doute, vous pouvez partir à la chasse aux trésors (le petit triangle est souvent difficile à localiser sur le flacon ou la bouteille) mais l’on voit bien ici encore que le mieux avec le plastique, c’est de ne pas en produire plutôt que de persister à croire qu’il sera recyclé…

 

Votre Mairie peut délivrer des mémos pour y voir plus clair dans le recyclage, et fournir des bacs à ordure supplémentaires en cas de pénurie

La poubelle barrée


Apposé sur les produits électriques et électroniques, les lampes, les piles et les accumulateurs, ce logo indique qu'ils ne doivent pas être jetés avec les ordures ménagères : ils font l’objet d’une collecte séparée. Apportez-les en magasin ou en déchèterie.

 

Pour résumer

Les bouteilles et les flacons se recyclent. Le reste : c'est plus difficile à dire !

 

Source : M. & Mme Recyclage